Psautier d’ingeburge – Annonciation, visitation, gésine

Stage d'enluminure - Adoration de l'enfant - Psautier d' Ingeburge

Ingeburge de Danemark

En août 1193 à Amiens, Ingeburge (soeur du roi Knut VI de Danemark) épouse Philippe II (tombé sous le charme de cette jolie blonde de dix-huit ans) et devient reine de France.

Les vingt-quatre heures qui suivirent cette cérémonie resteront inexpliquables pour un bon nombre d’observateurs.

Dès le lendemain, le roi expédie Ingeburge au prieuré de Saint-Maur-des-Fossés et entame une procédure d’annulation de son mariage. Ingeburge sera maintenue captive près de vingt ans, passant de couvent en prison.

Philippe Auguste obtiendra l’annulation de son mariage de l’archevêque de Reims (son oncle), mais pas du pape Célestin III, et encore moins de son successeur (Innocent III) qui ira jusqu’à jeter l’interdit sur le Royaume de France et excommunier le roi en 1199, avant que celui-ci ne se résigne à faire marche arrière sous la pression populaire en … 1213.

Evidemment, il s’agit d’un résumé. Vous trouverez davantage de détails ici.

Le Psautier d’Ingeburge

Le manuscrit original est daté du début du treizième siècle (peut-être entamé à la fin du douzième). Il comporte différentes parties incluant : un calendrier, des miniatures illustrant l’ancient testament et les évangiles, un recueil de psaumes (psautier) ainsi que des prières.

On attribue à Ingeburge la “paternité” de l’ouvrage à quelques notes nécrologiques figurant dans ce manuscrit. Celles-ci font références à son père (Waldemar le grand) et à sa mère (la reine Sophie). Dans une autre référence apparaît encore Eléonore de Vermandois (vassale de son indélicat mari, Philippe).

“Ce psaultier fu saint Loys”

Si l’on en croit une note présente dans le dernier feuillet du calendrier, ce psautier restera dans la famille royale. Il deviendra la propriété du petit fils de Philippe Auguste ; Saint Louis.

Annonciation, la visitation, la gésine

Dans cette reproduction de l’enluminure présente au folio 79 du manuscrit  d’ingeburge figurent ces trois scènes :

  • L’annonciation : l’archange Gabriel annonce à la Vierge Marie sa maternité divine
  • La visitation : Marie rend visite à sa cousine Elisabeth alors enceinte de Jean Baptiste (évangile de saint Luc)
  • La gésine : l’enfantement de la vierge Marie
Christ en Mandorle (enluminure)
Christ en Mandorle
Initiale B - Psautier d'Oswald
Initiale B – Psautier d’Oswald
Menu